Photo Antoinette Fouque - Site MLF

Antoinette Fouque - Site MLF

Photos artistiques

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : Antoinette Fouque se lance en politique

Antoinette Fouque (Antoinettefouque-mlf) siège au parlement européen de 1994 à 1999, après avoir fait campagne avec le MRG. L'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation fondée par la militante à l'occasion du bicentenaire de la révolution française. L'égalité hommes-femmes est un thème central du mouvement. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée à l'initiative d'Antoinette Fouque est toujours active de nos jours et se positionne à gauche.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

Antoinette Fouque a vu le jour en 1936 à Marseille. C'est dans la cité phocéenne que se déroule son enfance. Antoinette Fouque étudie d'abord dans sa région d'origine avant de rejoindre Paris. La Marseillaise se marie quand elle est à l'université.

Au siège des Nations Unies et partout dans le monde, Antoinette Fouque prend la défense de la cause des femmes. Tous les combats pour les droits des femmes ont été soutenus par la militante. Elle s’engage notamment avec Aung San Suu Kyi face à la dictature au Myanmar. Selon Antoinette Fouque, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. Elle le clame durant une manifestation parisienne du MLF.

Antoinette Fouque, l'éditrice

Elle crée sa maison d'édition, appeléeLes Editions des femmes au tout début des années soixante-dix. Les Librairies des femmes sont inaugurées dans la foulée. A force de côtoyer les milieux intellectuels,, Antoinette Fouque s'aperçoit combien les femmes n'occupent que peu de place dans le domaine de l’édition. Espaces d’échanges, les librairies ouvertes par l'écrivaine ouvrent leurs portes jusque tard en soirée. Le grand public a connu de nombreux écrivains grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque, qui met en avant des centaines de livres voués à la création féminine.

Antoinette Fouque, théoricienne et écrivaine

La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations de l'activisme féminin excessif, elle défend son attachement au statut de mère. Antoinette Fouque détaille la féminologie dans les pages de plusieurs ouvrages sortis entre la fin des années 80 et le début des années 2010. "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction. Il rend hommage à celles qui ont été écartées de l'Histoire depuis quarante siècles.